Histoires et principes

L’ostéopathie repose sur les 3 principes suivants :

1. Unité de fonction du corps humain

Le corps constitue une unité fonctionnelle indissociable, ainsi qu’une identité, une spécificité propre à chacun. Dès qu’une structure du corps présente une perturbation dans son fonctionnement, cela retentit sur le fonctionnement de structures situées à distance.

Cela sous entend qu’il existe des liens définissant l’interrelation entre les différentes parties de notre corps d’une part et entre notre corps et son environnement d’autre part.

Ces liens peuvent être :

  • mécaniques (fascias, os, structures musculo-tendineuses et ligamentaires…)
  • fluidiques (vaisseaux sanguins, lymphatiques, liquides interstitielles, liquide céphalo-rachidien)
  • neurologiques (système nerveux central et périphérique)
  • énergétiques (méridiens)

Ils sont interdépendants dans leur fonctionnement et permettent à notre corps d’échanger en permanence des informations avec le milieu extérieur.

Ils appartiennent en cela au continuum qui existe entre notre organisme et l’univers qui l’entoure.

2. Homéostasie et Autodéfense

L’homéostasie se définit comme la capacité de l’organisme de maintenir un état de stabilité relative des différentes composantes de son milieu interne et ce, malgré les variations constantes de l’environnement externe.

« L’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie ».
« Le microbe n’est rien, le terrain est tout ».
Claude Bernard

3. Interdépendance de la structure et de la fonction dans les deux sens

Les structures du corps et les fonctions qu’elles doivent remplir sont interdépendantes. Il faut une intégrité de notre charpente (muscles, tendons, ligaments, os, fascias,…) afin de conserver la liberté de mouvement de nos tissus. Dès qu’une structure qui compose le corps humain commence à perdre de la mobilité, la fonction qu’elle est sensée remplir pleinement est perturbée, diminuée, entraînant un trouble fonctionnel. Ceci s’applique aussi bien aux fonctions motrices qu’aux fonctions neurologiques, vasculaires, endocrines ou viscérales.